CLIQUEZ-ICIPour publier un article sur magvoyages

L’écotourisme ou tourisme vert

L’écotourisme ou “tourisme vert” est selon nous, l’art de voyager plus responsablement vis-à-vis des espaces naturels, de l’environnement et des populations locales. Nous le voyons également comme un moment d’apprentissage ludique et récréatif des valeurs naturelles et culturelles.

L'écotourisme ou comment voyager plus responsablement
L’écotourisme ou comment voyager plus responsablement

Le principe fondamental du tourisme vert

Le tourisme vert est un courant promu par les voyageurs sensibles à la préservation de l’écosystème local et naturel. Ces touristes verts sont généralement des explorateurs curieux et chevronnés. Ils ne souhaitent pas renoncer à leur liberté de mouvement et de découverte. Mais ils souhaitent voyager de façon plus responsable. C’est à dire, avec un impact moins fort sur l’environnement et les populations locales. Le tourisme vert est aussi une politique de développement touristique portée par certaines collectivités locales dans le but d’assurer un développement cohérent et pérenne de leur région.

Voyager “vert” c’est donc voyager en prenant simplement conscience de ce qui nous entoure. Ce “voyage en conscience” est essentiel dans l’évolution de nos comportements. Les objectifs ? Préserver nature et environnement, promouvoir des hébergements locaux et des activités touristiques qui profitent à toutes les parties prenantes. Tout cela pour garantir un équilibre durable entre la faune et la flore, les populations locales, les opérateurs touristiques et bien sur les voyageurs.

Ecotourisme ou tourisme vert, les principes à respecter :

L’écotourisme se définit par un ensemble d’attitudes positives concrètes et de principes fondamentaux. Voici un aperçu, non exhaustif, car on peut toujours faire mieux :

  • Réduire au minimum les impacts physiques, sociaux et comportementaux du tourisme sur l’écosystème,
  • Inventer des équipements dont l’impact socio-environnemental est faible,
  • Prendre part à la sensibilisation sur les enjeux culturels du site visité,
  • Partager des expériences positives entre les populations hôtes et les visiteurs,
  • Sensibiliser les visiteurs à s’impliquer davantage aux questions environnementales des lieux visités,
  • Observer et respecter les croyances, les droits, les us et coutumes des lieux visités,

Respect de l’environnement et des populations locales

Respecter l’habitat des animaux en observant les règles établies localement. Redoubler de vigilance face à ce qui est proposé par certains guides peu scrupuleux. Sécarter des situations dangereuses visant à mettre en scène des animaux, notamment pour des publications sur les réseaux sociaux. D’autres gestes sont à éviter pour ne pas perturber leur bien être comme ne pas les effrayer ou s’abstenir de les nourrir.

Prendre soin de la flore en n’introduisant pas de plantes étrangères à l’écosystème du lieu visité. Certaines espèces peuvent être invasives et nuire à celles qui ont déjà constitué l’écosystème local. Faite attention de ne pas cueillir de plantes ni de fleurs. Certaines espèces sont endémiques et déjà menacées d’extinction. L’idéal est de ne laisser aucune trace de votre passage.

Lors de vos randonnée pédestre, marchez au milieu du sentier pour ne pas l’élargir. En cas de baignade, faites en sorte de ne pas toucher le corail avec vos palmes pour ne pas l’abîmer. Enfin, ne pas s’appliquer de crèmes solaires aux filtres chimiques avant d’aller se baigner pour ne pas étouffer l’écosystème marin.

Prendre soin de la faune et de la flore
Prendre soin de la faune et de la flore

S’impliquer dans la culture locale fait partie intégrante de l’aventure écotouristique ou tourisme vert. Au cours de votre voyage, mieux vaut se renseigner sur les traditions, croyances, us et coutumes afin d’éviter tous risques de dérapages intra-culturels. Aussi dans certaines régions du monde il peut être important de rencontrer les notables ou responsables locaux. Enfin, posséder quelques notions de base de la langue locale permet de s’intégrer plus facilement dans la communauté.

Transports partagés et micro-aventure

Vous pouvez privilégier les transports collectifs locaux en lieu et place des taxis traditionnels. Nous reconnaissons que ce n’est pas toujours évident mais cela ajoutera indéniablement du piment à votre aventure. D’autres touristes responsables préfèrent se déplacer en cyclo-pousse ou en vélo, un mode de transport typique en Asie et en Afrique. Le train, bus ou covoiturage sont des solutions pratiques pour les déplacements en groupe. Et plus riches humainement et culturellement.

S’essayer à la micro aventure ou tourisme de proximité est aussi une option à considérer. Choisir des destinations plus proches au lieu d’un voyage à l’autre bout de la planète. Voyager localement contribue à réduire l’impact du transport et à promouvoir l’économie locale. L’aventure ne se trouve pas nécessairement dans les coins les plus éloignés de la planète.

Ajouter un commentaire